Le centenaire du génocide arménien

Les habitants d Erevan se préparent aux celebrations du centenaire du genocide arménien
Les habitants d Erevan se préparent aux celebrations du centenaire du genocide arménien © Wostock Press/MaxPPP

Ce vendredi 24 avril, l'Arménie s'apprete à commémorer le centenaire du génocide de 1,5 millions d'Arméniens par l'Empire Ottoman. Des chefs d'Etat étrangers, dont François Hollande et Vladimir Poutine, seront présents.

Une vingtaine de pays reconnaissent aujourd'hui le terme de génocide, malgré l'opposition de la Turquie. Enclave chrétienne de 3 millions d'habitants, coincée entre la Géorgie au Nord, l'Azerbaïddjan à l'est, l'Iran au sud et bien sûr à l'ouest la Turquie, l'Arménie attend toujours la reconnaissance du génocide et la normalisation des relations avec son voisin turc.

Un jour dans le monde reçoit Michel Marian , philosophe, maître de conférences à Sciences Po Paris. Il consacre notamment ses recherches à l'histoire et à la culture arménienne. Il publie Le génocide arménien, de la mémoire outragée à la mémoire partagée, chez Albin Michel. et Jacques Sémelin , historien, professeur à Sciences Po Paris et directeur de recherche au CNRS, spécialiste notamment de la question du génocide.

Le reportage de Julie Pietri à la frontière turco-arménienne

Habitants chassés de leurs terres. Exécutions. Marche de la mort dans le désert. Camps de concentration. L’Arménie commémore aujourd’hui les 100 ans du Génocide arménien.

Entre 1915 et 1917, plus d’1,5 millions d’habitants ont été massacrés sur ordre des Turcs Ottomans. 100 ans plus tard, la Turquie refuse de parler de génocide.

Et les deux pays restent séparés par une frontière fermée. Julie Pietri , s’est rendue sur cette frontière dans le village « Noramargue ». 2500 habitants. Pour vous planter le décor, c’est un village entouré de prairies, de champs de pastèques, de tomates et aubergines. Un paysan, Hovik, a pris notre journaliste dans sa voiture pour lui montrer ses terres… Avec vue imprenable sur les barbelés.

Formation reggae d'Erevan, 9 musiciens, 15 ans d'existance, the Reincarnation Orchestra , "Sirunik Es".

Des textes engagés contre la corruption et pour la paix. et un style musical entre reggae et ska.

Les « cyber-athlètes » sud-coréens, stars mondiales du jeu vidéo

En Corée, le jeu vidéo est devenu un sport de spectacle à part entière. Les joueurs professionnels – ou « cyber-athlètes » - sud-coréens sont des stars connues dans le monde entier, ils remplissent des stades lors de grandes compétitions, et ils s’entraînent 24H/24 au sein d’équipes sponsorisées par de grandes entreprises…

Le pays du Matin calme promet des nuits agitées... et il rêve à présent de faire entrer la discipline aux Jeux Olympiques ! Reportage à Séoul de notre correspondant, Frédéric Ojardias

Reproduction de Bernardo Carvalho, la chronique culture d'Ilana Moryoussef

Reproduction, de Bernardo Carvalho (Editions Métailié)
Reproduction, de Bernardo Carvalho (Editions Métailié) © Radio France

On a une idée fausse de la littérature brésilienne. Ce n’est pas le carnaval. Ce n’est pas riant et joyeux. C’est une littérature qui explore un monde violent, absurde et déculturé. L’un des grands auteurs contemporains brésiliens, Bernardo Carvalho, était de passage à Paris au mois de mars. Il présentait son dernier roman, Reproduction, publié aux éditions Métailié. Rencontre avec Ilana Moryoussef .

Une émission présentée par Eric Valmir

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.