Alors que la situation sanitaire s'aggrave dans le pays et que la campagne vaccinale y patine, la chancelière allemande a dû annuler ce matin l'annonce de nouvelles restrictions suite aux mécontentements suscités par sa gestion de la crise sanitaire.

Allemagne : fin de règne difficile pour Angela Merkel
Allemagne : fin de règne difficile pour Angela Merkel © Getty / MICHAEL KAPPELER / DPA PICTURE-ALLIANCE

Aujourd’hui, la chancelière allemande a convoqué d’urgence une nouvelle réunion avec les chefs des Länder (régions), deux jours seulement après leur précédente rencontre lundi. En cause : les mécontentements suscités par l’annonce des restrictions pour le week-end de Pâques en début de semaine ont conduit Angela Merkel à reconnaître ce matin « une erreur » et à déclarer l’abandon du projet. 

Pourtant, la situation sanitaire s’aggrave dans le pays : l’Allemagne a franchi la barre des 75 000 morts cette semaine, le taux d’incidence est désormais à 108 à l’échelle nationale et les hôpitaux ne désemplissent pas. « La situation sanitaire est grave, très grave » a confié Angela Merkel mardi. 

La gestion de la crise sanitaire par le gouvernement fédéral est très critiquée, et seuls 49% de la population continuent de l’approuver. La lenteur de la campagne vaccinale, dans un pays où  9% des citoyens ont reçu une première injection contre 10,2% en moyenne dans l’Union européenne, n’est pas sans lien avec ce désarroi. 

C’est donc dans un climat difficile que la chancelière termine sa carrière politique. Les élections législatives de septembre prochain seront un moment de bilan pour la CDU. Le parti au pouvoir est sérieusement concurrencé par les Verts qui viennent de lui infliger une cuisante défaite électorale aux élections régionales mi-mars. 

Avec nous pour en parler

Hélène Miard-Delacroix est professeur à l’Université Paris-Sorbonne et spécialiste de l’Allemagne contemporaine.

Le  Bruit du monde est en Côte d'Ivoire, où une lueur d'espoir brille pour les apatrides

Ce pays d’Afrique de l’Ouest vient de créer deux commissions pour donner un statut aux apatrides. Plus d’un million et demi de personnes sont concernées, c’est l’un des pays les plus touchés au monde par ce phénomène. 

Leur quotidien est un calvaire : pas le droit de voter, d’ouvrir un compte en banque, d’accéder à la propriété, ni même d’acheter une simple carte SIM. Si certains de ces cas semblaient jusqu’ici sans issue, d’autres peuvent être régularisés. C’est la mission du Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés.

Un reportage signé Amandine Réaux.

Également au programme de cette émission

  • Sous les radars, par Amélie Perrier  
  • Le cinéma en VOD, par Corinne Pélissier

À la fois plasticien, documentariste, sculpteur et photographe, le chinois Aï Weiwei livre  dans un film sa perception de la crise du Covid à Wuhan, là où tout a commencé en janvier de l’année dernière. Coronation est disponible sur la nouvelle plateforme d’Apple TV consacrée aux documentaires engagés.

  • Le monde d'après, l’édito de Jean-Marc Four

Programmation musicale

GORILLAZ - The valley of the pagans

JJ CALE - After midnight 

Les invités
Les références
L'équipe