A la une ce soir : il reste trois jours pour s’entendre et ça n’en prend pas le chemin. Le sommet européen arrive à grand pas. On en parle ! Sous les radars nous emmène au Nigéria, au Congo, en Russie et en Iran. Cap sur la Grèce dans l’Escale Reportage et puis Trump Saison II : les ambitions du patron de Starbucks.

Le président français Emmanuel Macron s'entretient avec le Premier ministre italien Giuseppe Conte lors d'une table ronde lors d'un sommet informel sur les migrations au siège de l'UE à Bruxelles le 24 juin 2018.
Le président français Emmanuel Macron s'entretient avec le Premier ministre italien Giuseppe Conte lors d'une table ronde lors d'un sommet informel sur les migrations au siège de l'UE à Bruxelles le 24 juin 2018. © AFP / Geert Vanden Wijngaert

J-3 avant le sommet des vingt-huit 

Hier, seize pays européen se sont déjà rencontrés. Sur la table des négociations : la question migratoire. Il n’y a pas eu de réelle avancée, pas même de déclaration commune. La réunion à vingt-huit s’annonce donc complexe. Les chefs des Etats membres de l’Union Européenne doivent se rencontrer deux jours et notamment trouver des solutions aux questions de la crise migratoire ou encore de la sortie des britanniques l’Union Européenne. 

La question migratoire est au cœur des préoccupations

L’Italie appelle à « dépasser » le Règlement de Dublin qui prévoit que le pays de première entrée se charge de traiter les demandes d’asile. Rome appelle également à des sanctions envers les pays membres qui n’accueillent pas de réfugiés, comme l’a également souhaité Emmanuel Macron. Le président français qui propose d’ailleurs la mise en place de « centre fermés » pour les migrants dans les pays d’arrivée. L’Europe se divise sur la question migratoire.   

On en parle avec François Gemenne, spécialiste des flux migratoires et chercheur à l'université de Liège et à Sciences-Po Paris.

Deux ans après, le mot « Brexit » est encore sur toutes les lèvres 

52 % pour, 48 % contre ; le référendum était il y a deux ans. Les britanniques ont choisi de quitter l’Union Européenne. Mais pour le moment, beaucoup de questions pratiques restent sur la table des discussions. Sur le commerce, notamment, ou encore sur la frontière qui sépare l’Irlande de l’Irlande du Nord. 

L’opinion a-t-il changé ? 

On en parle avec Richard Corbett, député européen, groupe de l'Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates, membre du Royaume-Uni Labour Party européen britannique du Parti travailliste. 

Sous les radars de l’actualité : Avec Virginie Pironon, on met les voiles sur le Nigéria, le Congo, la Russie et l’Iran. 

  • Nigéria - Au moins 86 personnes tuées dans des violences communautaires. Cela fait des décennies que ça dure dans le pays. Cette fois, les affrontements ont pris des proportions inédites.
    Des éleveurs nomades du nord du pays, en majorité musulmans, s’en sont pris à des fermiers chrétiens sédentarisés, dans l’Etat du plateau, au centre du pays.
  • Congo - Tous les fans de football ne peuvent pas suivre les retransmissions du Mondial de Foot. Au Congo, les coupures de courant et les délestages plombent les retransmissions.
  • Russie – Mondial de football. L’Iran face au Portugal, c’est tout à l’heure. Tous les coups sont permis visiblement. La nuit dernière, les supporters iraniens l'ont passé sous les fenêtres des joueurs portugais à faire du bruit pour les empêcher de dormir
  • UkraineUne projet un peu fou d’un scientifique américain : faire venir aux Etats-Unis des chiens de Tchernobyl.

L’Escale Reportage : Angélique Kourounis nous emmène en Grèce, dans une mine d’or. 

A proximité de la mine d’or de Skouries, 400 tonnes d’or dorment. La société minière canadienne Eldorado Gold, attend de l’exploiter. Cette dernière est très fortement contestée par les habitants de la région. L’investisseur attend l'autorisation pour mettre en service la mine, et une bataille juridique est engagée.

Trump Saison II : avec Gregory Philipps 

  • Donald Trump furieux, aujourd’hui, contre un restaurant de la banlieue de Washington. Il l’écrit sur Twitter.
  • Elle a 28 ans, elle s’appelle Candace Owens et c’est la figure conservatrice dont tout le monde parle en ce moment.
  • Pendant ce temps là coté démocrate, on tente de se mettre en état de marche pour 2020, la prochaine présidentielle. Avec là aussi une figure montante : il s’appelle Howard Schulz, c’est le patron de la chaîne Starbucks, et visiblement la politique le démange.

Programmation musicale 

  1. Tom MISCH/DE LA SOUL - It runs through me
  2. ST GERMAIN - Sure thing
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.