Alors que le Mali était politiquement instable, économiquement affaibli et que sa situation sécuritaire se détériore, quel avenir réserve la chute du président IBK et la prise de pouvoir par les militaires ?

Après des mois de vives contestations populaires, le président Ibrahim Boubacar Keïta a été contraint à démissionner par un coup d'Etat militaire. Alors que la communauté internationale, l'Union Africaine et la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest ont condamné sans attendre cette prise de pouvoir par la force, une transition vers un pouvoir civil devrait être mis en place - mais quand ? Dans un pays où le contexte sécuritaire se dégrade et où la présence militaire de la communauté internationale (notamment française) s'était avérée indispensable pour préserver la stabilité du pays, l'avenir est plus qu'incertain...

Avec nous pour en parler

  • Alain Antil, Directeur du Centre Afrique Subsaharienne de l'Institut Français de Relations Internationales (IFRI)
  • Omar Ouhamane, journaliste

Aussi au sommaire de cette émission

  • Le bruit du monde est au Maroc
  • Sous les radars, par Amélie Perrier : sur les traces de ces chercheurs d'or qui menacent le patrimoine archéologique du Soudan
  • Le cinéma en V.O. par Eva Bettan
  • Le monde à l'envers, l'édito de Jean-Marc Four

Programmation musicale

  • SONGHOY BLUES - Worry
  • Paul SIMON - 50 ways to leave your lover
Les invités
  • Alain AntilDirecteur du Centre Afrique subsaharienne de l'Institut français des relations internationales (Ifri)
  • Omar OuahmaneJournaliste à la rédaction internationale de Radio France
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.