Direction l'Arctique. Mi-aout le président américain Donald Trump a fait rire la planète en se disant prêt à acheter le Groenland. Pourtant l'intérêt américain est réellement important. Tout le monde veut sa part du Groenland. Explication avec Mikaa Mered, spécialiste des zones Arctique et Antarctique.

 Kulusuk,  village groenlandais situé dans la municipalité de Sermersooq au sud-est du Groenland sur l'Île de Kulusuk (16 août 2019 )
Kulusuk, village groenlandais situé dans la municipalité de Sermersooq au sud-est du Groenland sur l'Île de Kulusuk (16 août 2019 ) © AFP / Jonathan NACKSTRAND

Mi-aout le président américain Donald Trump a fait rire la planète en se disant prêt à acheter le Groenland. Pourtant cette proposition est moins incongrue qu'elle en a l'air. La course à l'exploitation du Groenland et des mers Arctiques a commencé il y a bien longtemps. Et les Etats-Unis sont en retard, trop désengagés dans cette zone. En montrant son intérêt pour le territoire arctique, le président américain se positionne dans la course aux ressources souterraines qui l’oppose à la Russie et à la Chine.

« Le Groenland est riche en ressources précieuses (…). Nous sommes ouverts aux affaires, pas à la vente », a répondu sur Twitter vendredi 16 aout le ministère groenlandais des Affaires étrangères après l'annonce du président Trump. Quant au Danemark, la Première ministre danoise   Mette Frederiksen a qualifié d'"absurde" la proposition d'achat du président américain.

Explication avec notre invité Mikaa Mered, Professeur de Géopolitique à l'Institut libre d'Etude des relations internationales...  auteur de "les mondes polaires" PUF (16/10/2019).  

Le Bruit du Monde 

  • Le reportage nous emmène dans le Nord de l’Éthiopie, dans un village pas comme les autres. Un village qui a décidé de prendre à bras-le-corps la sécheresse chronique, l'érosion des sols et les famines récurrentes en changeant ses pratiques agricoles. Reportage Vindent Dublange correspondant à Addis-Adeba pour RFI et France Inter.  
  • Sous les Radars ... Avec Amélie Perrier 

La Jamaïque victime du contrôle pas assez rigoureux des armes aux Etats-Unis. Des centaines de milliers d'armes échappent aux autorités et font des ravages dans l'île des Caraïbes.

Le Tyrol autrichien face à un mystérieux vol de cloches de vaches.

Le palais royal en Thaïlande diffuse des photos de la concubine du roi, la polygamie est de retour après un siècle dans le royaume,

Et un record du monde au Mexique, 882 danseurs de mariachi pour la plus grande danse folklorique de la planète.

Les invités
  • Mikaa MeredProfesseur de Géopolitique à l'Institut libre d'Etude des relations internationales
Programmation musicale
  • Girma Beyene & Akale WubeEnken yèlélénbeshLabel : BUDA2017
  • THE NATIONAL
    THE NATIONALLight years2019
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.