Homicides, viols, torture... Près de six ans après sa révolution, la Tunisie va publiquement donner la parole aux victimes des dictatures.

Des parents de victimes d'abus (torture, viols...) réagissent en regardant une diffusion à la télévision des témoignages auprès de la Commission Vérité et Dignité (IVD) à Tunis, le 17 novembre 2016.
Des parents de victimes d'abus (torture, viols...) réagissent en regardant une diffusion à la télévision des témoignages auprès de la Commission Vérité et Dignité (IVD) à Tunis, le 17 novembre 2016. © AFP / Fethi Belaid

La Tunisie qui poursuit le long, le douloureux, le difficile travail d’analyse des années de dictature (1955 et 2013).

Regarder frontalement le passé pour tourner la page sans rien oublier des tortures, des violences, des brimades, c’est déjà un exercice extrêmement compliqué pour de vieilles démocraties solides sur leurs bases, ça l’est encore plus quand les heures sombres datent quasiment d’hier. Voilà l’un des défis de la jeune démocratie tunisienne.

Pour nous en parler Nicolas Demorand reçoit

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.