Alors que la pandémie fait encore rage, et que nombre de pays se préparent à une troisième vague de Covid-19, des chercheurs tentent de penser un monde d'après, où les économies devront retrouver un nouveau souffle suite à la crise. Deux économistes proposent de nouvelles ruptures, pour sortir du marasme financier.

L'économiste Patrick Artus, décembre 2018
L'économiste Patrick Artus, décembre 2018 © AFP / Eric Piermont

Face au désarroi qui se dessine pour le « monde d'après », les économistes Olivier Pastré et Patrick Artus proposent les huit pistes qu'il leur semble falloir suivre, pour reconstruire les économies ravagées, elles aussi, par la pandémie.

Deux scénarios sont envisagés : celui d’une aggravation de la crise sanitaire, économique et sociale, faute de réponses adaptées ; et celui de la maîtrise - même imparfaite - de la pandémie et d’une refondation de l’économie mondiale sur des bases plus saines et durables. 

Patrick Artus et Olivier Pastré tentent de trouver un juste milieu, réaliste et équitable, entre ces deux possibilités diamétralement opposée.

  • Avec nous pour en parler

Patrick Artus, économiste et chef de la recherche de Natixis, enseignant à l'université Paris VIII. Il est co-auteur, avec Olivier Pastré, de L'économie post-Covid. Les huit ruptures qui nous feront sortir de la crise (Editions Fayard, 2020). 

Le bruit du monde est au Canada, où la pandémie contraint de plus en plus d'habitants à vivre dans la rue

Le Covid-19 a des effets directs sur la pauvreté vécue dans les grandes métropoles, comme celle de Montréal au Québec. De nombreuses personnes se sont retrouvées dans une situation économique précaire, alors même que le prix des loyers s’enflammait comme jamais auparavant.

Confrontés à ces conditions difficiles, des milliers de montréalais ne trouvent pas de logements abordables. Des campements de toile s’installent dans plusieurs quartiers dont un assez important a été démantelé par la municipalité de Montréal le 7 décembre.

Un reportage de Pascale Guéricolas, à Montréal.

Sous les radars de l'actualité, avec Mariam el Kurdi

-Au Qatar, où les ouvriers se plaignent de salaires impayés, nouveaux témoignages recueillis par Human Rigths Watch qui vient de sortir un nouveau communiqué sur le sujet.

-Au Cachemire indien, une illustration des effets économiques du réchauffement climatique, la production de safran est en forte baisse. 

-Enfin, nous allons au Yémen, où malgré la guerre, des comédiens montent sur les planches, c’est un vif succès et un moment rare d’évasion!

Le cinéma en VO d'Alexis Demeyer

Pour un bilan de l'année 2020 des films étrangers . Et un bilan forcément a minima, puisque plusieurs films très attendus ne sont finalement pas sortis, pour cause de confinement et de reconfinement ici en France, mais aussi pour cause de cinémas fermés depuis mars dans de nombreux pays, au premier rang desquels les Etats-Unis. 

Programmation musicale

GABRIELS - Love and hate in a different time

Gal COSTA, Caetano VELOSO – Baby

Les invités
Les références
L'équipe