Proclamé le 1er octobre 1949 par Mao Tsé-Tong, le régime politique chinois célèbre en grande pompe son anniversaire. Quel bilan pour une République à la longévité record ? Analyse avec Philippe Le Corre, chercheur à la Harvard Kennedy School, et un reportage de Dominique André, correspondante Radio-France à Pékin.

A Shanghai, un bosquet décoré pour les festivités des 70 ans de la création de la République populaire de Chine
A Shanghai, un bosquet décoré pour les festivités des 70 ans de la création de la République populaire de Chine © Getty / VCG

A l'occasion des soixante-dix ans de la République Populaire de Chine, un défilé civil et militaire d'une ampleur sans précédent sera organisé demain au cœur de la capitale, Pékin. L'occasion de mettre en avant les innovations chinoises en matière d'armement et de technologies. Le chef de l'Etat, Xi Jiping, devrait être au centre des célébrations, entre long discours et revue solennelle des troupes.

L'objectif est de montrer la stabilité et la puissance d'un régime qui tient aujourd'hui le rang de deuxième puissance économique mondiale. Des réformes sociétales et économiques, qui ont permis une hausse significative du niveau de vie des Chinois, ont permis la métamorphose du pays depuis les années 1950.

Pourtant, cet anniversaire a lieu dans un contexte politique troublé. Les initiateurs du mouvement de protestation pour l'autonomie d'Hong-Kong ont appelé à manifester demain, en marge du défilé. Sur le plan diplomatique, la Chine se trouve au milieu d'une guerre commerciale avec les Etats-Unis, et est sous le feu des critiques de la communauté internationale pour sa politique répressive dans la province de Xinjiang. Un million de personnes y sont internées au motif de la lutte contre le terrorisme.

Nous en parlerons avec Philippe le Corre, spécialiste des questions de politique chinoise et chercheur à la Harvard Kennedy School. Nous entendrons également un reportage de Dominique André, correspondante de Radio-France à Pékin, qui nous parlera des réactions aux célébrations prévues parmi les riverains pékinois.

  • Le bruit du monde... nous emmène en Russie, avec un reportage de Claude Bruillot

En Russie, il existe toujours des "thérapies de conversion", ces parcours qui envisagent l'homosexualité comme une pathologie dont on peut guérir grâce à la psychothérapie. Alors que les homosexuels sont persécutés dans le pays, certains d'entre eux font appel à ces thérapies pour se fondre dans la masse et "se débarrasser" de cette identité qui leur pèse. 60% des homosexuels russes auraient déjà envisagé le suicide. Face à ce fléau, la communauté LGBT de Nijni Novgorod a ouvert son propre cabinet de psychothérapie.

  • Le monde selon Trump, saison 3... par Grégory Philipps. 

Aujourd'hui, il s'agit certes de la procédure d'impeachment - destitution - en cours à l'encontre du président en place, mais aussi du lanceur d'alerte qui a nourri les critiques à l'égard de Donald Trump. Ce whistle-blower, qui travaille à la Maison-Blanche et dont l'identité est tenue secrète pour sa propre protection, avait révélé le scandale de l'appel de Trump à son homologue ukrainien.

Programmation musicale :

Vampire Weekend - Sympathy

Diana Krall - The Look of Love

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.