Au programme ce soir : Facebook a-t-il pensé à trouver les moyens réels pour lutter efficacement contre lui-même ? La mort suspecte d’un couple tué par balles à Kiev en Ukraine.. En Inde, le Taj Mahal menacé... Les Etats-Unis face à la réalité des enjeux liés au changement climatique..

 La signalétique de Facebook éclairée sur le stand de l'entreprise lors de la 2ème journée d'avant-première du salon international de l'automobile IAA à Francfort. Germany, 12 septembre 2017.
La signalétique de Facebook éclairée sur le stand de l'entreprise lors de la 2ème journée d'avant-première du salon international de l'automobile IAA à Francfort. Germany, 12 septembre 2017. © Maxppp / MAURITZ ANTIN/EPA/Newscom/

USA : L'idée révolutionnaire d'un jeune homme de 20 ans est-elle encore aujourd’hui maîtrisable ? Est-il en train d’affronter son "moment Frankenstein" ? Pour y répondre, avec nous, ce soir, Damien Leloup, responsable de "Pixels" au journal le Monde. Notamment à la suite de l'enquête russe, aux Etats Unis, où les géants des réseaux sociaux ont rendez-vous au congrès, demain, pour déterminer si les ingérences russes sur le réseau social ont pu influencer l'élection via d’éventuelles publicités achetées et de faux comptes créés. Car une fois diffusés, ce sont des milliers de personnes qui sont potentiellement touchées. 

Sous les radars, Virginie Pironon retourne en Ukraine, sur la mort suspecte d’un couple, tué par balles à Kiev, connus pour s’être battus aux côtés des bataillons ukrainiens contre les séparatistes pro-russes du Dombass et le mari pour avoir été accusé, par Moscou, d’avoir voulu assassiner Vladimir Poutine en 2012. Une attaque qui rappelle le climat de tension en Ukraine après ce 8e assassinat politique ciblé depuis le début de l’année… Sur une île de Papouasie, gérée par l’Australie, où un SOS, lancé par environ 600 réfugiés sur leurs conditions de vie effroyables dans leur camp, révèle les tensions liées aux campagnes anti-immigration réputées agressives dans le pays… En Iran, qui se mobilise pour sauver les derniers guépards d’Asie grâce aux gardes du programme national de protection de cette espèce, dans le parc national de Kavir, n’étant plus qu’une cinquantaine dans le pays.
 

Le reportage : Sébastien Farcis nous emmène en Inde devant le Taj Mahal qui, bien que classé au patrimoine mondial de l'humanité, comptant 8 millions d'entrées par an, et faisant vivre environ 400 000 personnes grâce au tourisme qu’il génère, est victime de la politique culturelle du gouvernement régional nationaliste qui entend promouvoir en priorité le patrimoine hindou. Une hindouisation culturelle qui n'est pas prête de s'estomper dans le pays. 

L’actu en série, Good COP/Bad COP. Sophie Becherel s’intéresse aux Etats-Unis qui font face aux enjeux du changement climatique. Ces dix dernières années, les catastrophes naturelles ont coûté 350 milliards de dollars en termes d’indemnisations des victimes et de compensation des pertes agricoles. Les trois derniers ouragans et les feux de Californie alourdissent à eux-seuls la facture de 300 milliards. Avec un président climato-sceptique qui s’est refusé à engager le pays dans l'accord de Paris, le Gouvernment accountability Office a exprimé ses inquiétudes dans un rapport concernant l’amortissement du choc financier à venir.. 

La revue de presse des correspondants. Quentin Dickinson nous emmène en Belgique où la presse belge n’a d’yeux que pour Carlos Puigdemont et reparle des tueurs fous de Brabant ... Cyril Sauvageot nous transporte en Allemagne qui célèbre aujourd’hui les 500 ans de la Réforme protestante. Les commémorations ont lieu à Wittenberg, la ville où Martin Luther a lancé sa révolte contre l’Eglise romaine. 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.