En Afrique, une troisième vague épidémique a commencé. En dépit du dispositif Covax, les inégalités ne cessent de se creuser entre le Nord qui ouvre la vaccination aux enfants, et le Sud où seulement 1% de la population a reçu une première injection.

Alors que 21,5% de la population mondiale a reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19, ce taux tombe à 0,8% dans les pays dans les pays à bas revenu. Une inégalité d'accès à la vaccination à laquelle le dispositif Covax, mis en place par les pays riches, est censé remédier par un partage des doses commandées.

Pourtant, la difficulté à vacciner les pays les plus pauvres ne réside pas seulement dans le manque de vaccins. Gouvernance locale défaillante, problèmes logistiques, défiance des populations... Nombreux sont les besoins additionnels pour réussir les campagnes vaccinales dans ces territoires paupérisés. 

Au-delà de remédier à une situation d'inégalité, l'enjeu pour les pays développés est aussi d'éviter que se créent de nouveaux foyers épidémiques. Une situation qui ne manquerait pas de rallonger la durée de l'épidémie... et creuser un peu plus le fossé économique et sanitaire entre Nord et Sud.

Avec nous pour en parler

  • Sandra Lhote-Fernandes est responsable de plaidoyer Santé pour Oxfam France.
  • Richard Mihigo est coordinateur du programme de vaccination et de développement des vaccins au Bureau régional de l'OMS pour l'Afrique.

Le Bruit du monde est au Bénin, avec Pépit'arts, une troupe d'enfants qui jouent des percussions traditionnelles 

Au Bénin, une troupe de percussions unique : les Pepit’arts. Elle rassemble une centaine d’enfants et de jeunes de 5 à 19 ans, originaires d’Adjarra, au sud du pays. Adjarra est connue comme la cité des tambours parce qu’on en fabrique et on en joue.

Les Pepit’arts valorisent les rythmes et les danses traditionnelles de leur localité. Ils se produisent régulièrement au Bénin et dans la sous-région. Ils sont attendus en France à partir du 19 août.  D’ici là, ceux qui feront le voyage répètent sérieusement. 

Un reportage signé Delphine Bousquet.

Également au programme de cette émission

  • Sous les radars, par Anaïs Feuga                  
  • Pas son genre, par Giulia Foïs    
  • Le monde d'après, l'édito de Jean-Marc Four   

Programmation musicale 

SLUMB/CW Jones - Come & get it

Omara PORTUONDO - He perdido contigo

Les invités
  • Sandra Lhote-FernandesResponsable de plaidoyer Santé pour Oxfam France
  • Richard MihigoCoordinateur du programme de vaccination et de développement des vaccins au Bureau régional de l'OMS pour l'Afrique
Programmation musicale
L'équipe