un Français sur dix serait aujourd’hui tatoué

Tatouages
Tatouages © Radio France
La tatouage devient-il banal ?
La tatouage devient-il banal ? © Zoltan Balogh/epa/Corbis

Le Mondial du tatouage s’ouvre aujourd’hui à Paris, vendredi 4 mars, dans la grande Halle de la Villette. Cette nouvelle édition est l’occasion d’aborder cette pratique largement démocratisée, puisqu’un Français sur dix serait aujourd’hui tatoué.

Quelle est l’histoire du tatouage et de ses différentes symboliques ? Devient-il quelque chose de banal ? Qui se tatoue aujourd’hui et pourquoi ? Qui sont ceux qui pratiquent cet art de graver sur les corps ? Comment le métier de tatoueur a-t-il évolué ?

Avec Anne, la moitié du duo "Anne & Julien", commissaires d'exposition de Tatoueurs, Tatoués (musée du quai Branly) + HEY! Act III (musée de la Halle Saint-Pierre), fondateurs de la revue d'art outsider pop HEY!

Tin-tin (par téléphone), Tatoueur, fondateur du Mondial du tatouage qui se tiendra du 4 au 6 mars à la grande halle de la Villette

Pierre Jouanny (par tel ), Directeur du centre laser Sorbonne spécialisé dans le détatouage.

Reportage Raphaëlle Mentoux

Chez un tatoueur de quartier, à Montreuil, près de Paris dans le salon de Thomas Fatalitas dont la devanture est rouge et noir. Il était dessinateur de bande dessinée avant de se lancer dans le tatouage. Il inscrit ses créations, recolore parfois des banderoles, inscrit des noms et recouvre les tatouages des habitants du quartier. C’est un puriste du tatouage et du rockn’ roll, il dessine ce qu’il appelle du New School. La musique est à fond pendant qu’il tatoue sa cliente, Peggy. Il raconte comment la démocratisation du tatouage démarginalise ceux qui voulaient se distinguer de la masse...

Tatouages
Tatouages © Radio France
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.