réfugiés
réfugiés ©

La France a annoncé qu’elle accueillerait 24 000 réfugiés sur deux ans. Certaines mairies ont répondu à l’appel du gouvernement. D’autres ont préféré fermer leurs portes, arguant en premier lieu les difficultés financières et le manque de place. Certains enfin n’hésitent pas à poser leurs conditions en triant les réfugiés en fonction de leur religion.

Comment organiser l’accueil des réfugiés sur le territoire ? Est-ce aux mairies de décider ou non de l’accueil ? Quelles sont les peurs et les raisons avancées par les mairies qui disent non ? Combien sont-elles ? De quelle sensibilité politique ? Y a-t-il eu une concertation avec les habitants ? Assument-ils tous cette décision ?

Avec David Rachline , député-maire de Fréjus et François Pupponi , député-maire de Sarcelles.

Reportage : Gaylord Van Wymeersch

St Quentin
St Quentin © Gaylord Van Wymeersch / Gaylord Van Wymeersch

Nous nous sommes rendus à Saint-Quentin dans l’Aisne. Dans son fief électoral depuis vingt ans, le maire Xavier Bertrand (Les Républicains) a décidé de ne pas accueillir de migrants. « La ville de Saint-Quentin n’accueillera pas de nouveaux réfugiés. Je ne sais pas les accueillir, je ne sais pas les former, je ne sais pas les intégrer, je ne sais pas leur donner un emploi » déclarait-il sur l’antenne d’Europe 1 il y a un mois. Pourtant, à ce jour aucune trace d’un réfugié syrien ou irakien dans Saint-Quentin et sa région. En revanche, dans la course aux élections régionales de décembre prochain dans la grande région Nord-Picardie - où Xavier Bertrand représentera « Les Républicains » - la candidate du Front National s’appelle Marine Le Pen. Et pour le moment, les études d’opinion la voient remporter la région. L’accueil des migrants est devenu un thème de campagne et de surenchère à droite toute. Pauvreté, chômage, priorité à la population locale et manque de structure d’accueil, disent de concert la droite et l’extrême droite locale. Nous ne pouvons pas nous permettre de les accueillir !

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.