Prostitution
Prostitution ©

Le Sénat examinera le 14 et 15 octobre en deuxième lecture la proposition de loi visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées. L'une des mesures phares du texte est la pénalisation du client. Cette mesure instituerait l'interdiction d'achat d'acte sexuel, par une contravention.

Selon un rapport de l'Assemblée nationale publié en 2011, les personnes prostituées seraient, en France, au nombre de 20 000 environ dont 85% de femmes, alors que 99% des clients sont des hommes. Selon un rapport publié par le Mouvemebnt du Nid en 2015 elles seraient plutot entre 30 000 et 44 000.

Pourquoi la pénalisation des clients fait-elle autant débat ? Faut-il pénaliser les clients ? Comment réagissent les associations qui représentent les prostituées ? Qu'en pensent les clients ?

AvecMorgane Merteuil, porte-parole du Strass, syndicat du travail sexuel

et Patric Jean , auteur et réalisateur, porte-parole du réseau international "zéro macho"

Reportage de Rémi Douat :

La manif des abolitionnistes devant le Sénat
La manif des abolitionnistes devant le Sénat © Rémi Doaut / Rémi Doaut

Nous nous sommes d’abord rendus dans le quartier du Père Lachaise, à Paris, où l’association abolitionniste Le Mouvement du Nid recevait ses nouveaux militants pour une réunion d’information.

Le lendemain, mardi 12 octobre, nous avons suivi une petite dizaine de militants abolitionnistes. Face au Sénat, ils sont interpellé les passants, demandant la fin de l’impunité des clients de prostituées.

Dans la seconde partie du reportage, nous sommes toujours face au Sénat, jeudi 14 octobre, mais cette fois avec des prostituées, qui préfèrent d’ailleurs le terme de travailleur du sexe. Leur position : il faut donner davantage de droits, venir à bout des filières et surtout, ne pas pénaliser les clients.

Enfin, au musée d’Orsay, nous rencontrons Mathieu, technicien informatique qui pendant 20 ans a recouru aux services de prostituées.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.