La crèche Baby-Loup de Chanteloup les Vignes
La crèche Baby-Loup de Chanteloup les Vignes © MaxPPP/Le Parisien /Marie d'Ornellas

La promesse faite par le gouvernement de créer 55 000 solutions d'accueil du jeune enfant par an durant cinq ans semble être un objectif difficile à atteindre. Il manque encore des places d'accueil et les parents connaissent toujours autant de difficultés.

Aujourd'hui, ils ont une chance sur dix d'avoir une place en crèche. Pourtant les besoins augmentent et le décalage entre offre et demande perdure. De plus, le nombre d'assistantes maternelles régresse.

La politique d'accueil de la petite enfance répond-elle aux besoins des familles ? Combien de places faut-il pour satisfaire les parents ? Quels sont les différents mode de garde proposés aux familles ? Pourquoi ne construit-on pas plus de crèches et que penser des crèches privées ?

avecLaurence Rossignol, ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des Femmes et

Alain Feretti , en charge de la petite enfance à l'UNAF, Union nationale des associations familliales.

Et, au téléphone, Nicole Dreyer , adjointe au maire en charge des politiques familiales de la petite enfance et de la scolarisation des enfants de moins de trois ans à la mairie de Strasbourg et Alain Dubreucq , maire de Sains-en-Gohelle (Pas-de-Calais) et président de la CAF du Pas-de-Calais.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.