Une ouvrière dans un atelier à l'usine PSA Citroën
Une ouvrière dans un atelier à l'usine PSA Citroën © CC Raphaël Helle

Ils seraient sept millions d’ouvriers à travailler chaque jour en France, soit un quart de la population active. Quand les ouvriers du textile ou de la sidérurgie diminuent ceux du tri, de l’emballage, les éboueurs ou les travailleurs des plateformes téléphoniques augmentent. Pourtant, ils ne se considèrent pas ou plus comme tels, estimant le travail et la condition de l’ouvrier dégradants.

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, ils étaient des héros. Ils sont aujourd’hui invisibles et ne se font plus entendre que lors des fermetures d’usines.

Comment une telle mutation a pu avoir lieu ? Qui sont les ouvriers en 2016 ? Quelles sont les valeurs attachées à ce statut ? Pour qui votent-ils ? Existe-t-il encore une classe ouvrière ? Qui rêve de devenir ouvrier aujourd’hui ?

Avec, pour invités :

  • Gilles Pérez, réalisateur du documentaireNous Ouvriers diffusé les 14, 21 et 28 mars à 23h40 dans les 22 régions de France 3 , à l’exception de l’Alsace et de la Bretagne.
  • Marion Fontaine, historienne, maître de conférence à l’université d’Avignon.
  • Édouard Martin (par tél), député européen, ancien syndicaliste, ancien ouvrier sidérurgiste, connu pour sa défense des sidérurgistes lorrains.

Reportage de Annaëlle Verzaux

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.