Jean francois swynghedauw
Jean francois swynghedauw © Radio France

Bien avant l'émission, nous recevons ce courrier : Bonjour, Noctambule souvent, parfois debout avant potron minet, j’écoute votre émission. L’idée de vous rejoindre au petit matin m’émoustille, aussi j’espère que « patient » vous lirez ma lettre. Après avoir exercé au quatre coins de l’hexagone la douce fonction de responsable de structures socioculturelles, je suis maintenant, et cela depuis une dizaine d’années en « jubilacion » Refusant d’être un retraité débordé, j’occupe néanmoins une grande partie de mon temps à satisfaire quelques passions : -rénover des cailloux dans ma thébaïde ardéchoise, cultiver des tomates anciennes et les partager. -chanter au sein d’un groupe vocal « T.L.M », chorale insolente et poétique « Toujours Les Mêmes » qui rêve d’une tournée cet été au Québec pour fêter ses dix ans. -Rester en éveil pour découvrir de nouveaux talents, chanteurs, graphistes, musiciens, etc. -Initier mes petits fils à de salutaires bêtises ? -Faire vivre « Le Tout Petit Bal du Lion d’Or ». Entre-sort sorti de mon imagination et de mes mains. Une cabane en bois, un parquet de danse, des lumières, des images, et tout un bric à brac de phonos, disques 78 tours, tournes disques et disques microsillon en état de marche. Pour en compagnie d’une jolie et talentueuse prof de gambille, faire danse même les plus gauches, et les plus timides. -Participer autant que faire ce peu à la vie locale, vie associative… -Et s’il reste un peu de temps, céder à ma gourmandise préférée : l’écriture. Bonnes ondes à vous, Au plaisir de vous rencontrer Jean François Jubilacion = retraite en espagnol Jean-Francois Swinguedauw est en studio en ce vendredi. Avec son phono, la photo de sa maison en ardèche, il nous parle de la musique sous toutes ses formes : les musiciens qu'il a rencontré dans le cadre de son travail (Bratsch notemment), le chant qu'il pratique au sein de la chorale "Toujours les mêmes", et les 78 tours qu'il fait tourner pour faire danser les filles et les garçons. «Votre indifférence m’intéresse» peut on aujourd’hui l’entendre dire, car après avoir découvert cette magnifique valse «Indifférence» composée par Tony Muréna, il sollicite tous les musiciens qu'il rencontre pour qu’ils lui livrent une version de cette partition (une des versions les plus connue est celle de Bernard Lubat et André Mainvielle). Ainsi il est collectionneur d’indifférence ! Son plat préféré en été, c'est un festival de tomates cueillies dans son jardin de curé en Ardèche, ou offertes par les voisins, des tomates goûteuses à souhait « Noir de Crimée » « Cornue des Andes», « Green zébra » ou la vraie « Cœur de bœuf » accompagné de basilic pourpre ciselé, d’oignon doux débité en fine tranche, d’un trait de fleur de sel, d’un filet d’huile d’olive de Nyons… Ces plants de tomates sont issus de graines provenant de l’association Kokopelli (voir site) qui respecte le vivant. Si vous écoutez ce jour tout neuf, vous aurez envie, entre autres, d'aller voir le spectacle "Fleurs de cimetière" en mars au Dansoir de Karine Saporta à Paris (en lien). Et reste toutes les paroles, sentiments, mimiques traduites pendant ce direct pour dire la vie de notre auditeur du jour. A découvrir ! et Vu sur Scène de Rachid Bouali

photo5
photo5 © Radio France

Les liens

T.L.M toujours les mêmes Toujours les Mêmes, groupe vocal insolent & poétique: entrée libre samedi 5 mars de 18h03 à 23h07au Comme vous émoi5 rue de la Révolution93100 Montreuil

Le dansoir de Karine Saporta

Kokopelli Pour la cause de la biodiversité et des Semences de Vie

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.