photo1
photo1 © Philippe BLANC
Philippe Blanc habite à Bellegarde dans la région Rhône-Alpes. C'est un amoureux du Jura, de ses vins particuliers, de ses paysages de hauts plateaux, des jurassiens méfiants au premier abord, mais très agréables en fait ! Son courrier disait ceci _"Bonjour, après des mois d'hésitation je me dis "pourquoi pas moi ?" Je me présente en deux mots: Philippe BLANC, 49 ans, passionné de radio, et surtout fidèle auditeur de FRANCE INTER . Ma profession a rejoint ma passion depuis quelques années. Ainsi je parcours les routes (en écoutant France inter) pour entretenir, réparer, ou mettre en service des émetteurs de radio (entre autres ceux de RADIO FRANCE). Voila pourquoi je fais par ce courriel une demande (la plus discrète possible) pour participer à l'émission. Salutations". Philippe est arrivé à la radio très inquiet, ses émotions sont à fleur de peau. Et pourtant, quand le micro s'allume, sa passion du son l'emporte sur le trac. Il nous parle de ses 8 ans quand il s’efforçait de capter des stations de radio à ondes courtes, et qu'il écoutait des radios africaines, des radios anglophones ou allemandes, le monde à portée d'oreilles. En 1980 c’est l’explosion des radios libres, il monte des émetteurs pirates, il diffuse surtout de la musique, plutôt du jazz. Puis il participe à une petite radio libre locale en tant que technicien, le micro ne l’intéressait pas plus que ça ! Pourtant ce matin, Philippe est derrière le micro avec un ton juste. Entre les paysages du Jura dont il nous parle avec une photo, la guitare dont il joue en privé et son capteur à ultrasons (un appareil, avec un micro spécial, pour capter les ultrasons et les retransmettre de façon audible), il nous parle de lui, de sa vie, de son enfance avec un geste qui revient constamment dans ce jour tout neuf : il porte la main sur son coeur pour dire qu'il garde ses émotions là ou ça palpite. C'est un geste peu radiophonique, certes, mais vous le verrez tout de même si vous écoutez cette émission... et [**Ma souris m'a dit** de Hortense Volle](http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/ma-souris-m-a-dit/)_
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.