Edith Chouffot
Edith Chouffot © Radio France
Extrait du courrier d’Edith : « Bonjour, lève tôt, j’aime bien le nom de l’émission, l’idée de nouveauté : que va t-il se passer aujourd’hui ?, que vais-je découvrir ? Que vais-je apprendre ? Qui vais je rencontrer que je ne connais pas ? Alors j’aimerais bien débuter une journée auprès de vous. Ce serait une manière de rentrer dans la petite boîte qui m’accompagne plusieurs heures par jour. Je vis à la campagne dans le Jura (près de Dole) et je suis conseiller en formation dans la métallurgie. J’aime beaucoup mon métier, mais j’aurai voulu en faire des dizaines d’autres (j’en ai eu 5 à ce jour) ». Effectivement, Edith a été professeur de biologie. Avec un DEA en pédologie et une thèse de d'éco-phytosociologie, elle fait de la recherche sur le sol et la végétation. Puis, elle passe un DUT, carrière de l’information et travaille avec l’INRA. Elle devient ensuite documentaliste scientifique pour un centre de restauration d'œuvres d'Art à Vesoul. Elle en profite pour faire l’école du Louvre. Aujourd’hui, elle gère la formation dans entreprises de la Métallurgie pour le Jura. Pour Edith Chouffot, la vie c'est la connaissance ! Elle nous parle bien sûr du Jura, mais aussi de la mer : elle est tombée amoureuse de la Bretagne à l'âge de 16 ans. Elle est « amoureuse » de la philosophie, assiste au café-philo de la Vieille Loye, dans le Jura. C’est devenu un rendez-vous important pour ceux qui aiment la réflexion et le débat. Un livre présente un "échantillon" de ce qui se dit au cours de ces soirées. Ce livre s’intitule « La clairière » DMODMO Editions, il est signé Stéphane Haslé. Elle nous fait découvrir un artiste de sa région : Gérard Benoit à la Guillaume fait du land art, il photographie des bidons de lait dans des paysages. Son site en lien vous en dira plus. et la Chronique **Ninto A. Paris** de [Giovanni Occhipinti](http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/ninto-a-paris/) La question à Vincent Josse et sa réponse : ## Les liens [le site Bidons sans Frontieres](http://www.bidonssansfrontieres.com/Accueil.html) Gérard Benoit à la Guillaume est un photographe franco-suisse qui vit et pratique à cheval sur la frontière.Il aime tamiser les patrimoines régionaux pour en personnaliser leurs particularités.L’interprétation artistique et le choix de ses sujets laissent apparaître son affection pour le courant des “Nouveaux Réalistes”
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.