patrick bayle
patrick bayle © Radio France

Patrick Bayle habite Montélimar, il y est technico-commercial pour une petite société qui fabrique de la couleur destinée aux chantiers de construction. Mais son métier n'est pas le plus important dans cette rencontre. Il nous raconte l'Inde et l'association que sa femme a fondé car elle a un aïeul qui est parti en 1789 en Inde. Il a sympathisé avec le sultan de Ganjam qui lui a demandé de fonder une école, association Mission-Inde" (en lien). Deux siècles plus tard, par le plus grand des hasards, sa belle-mère retombe sur cette école en Inde. Elle est aujourd’hui tenue par des Carmélites et des sœurs indiennes… C’est une école primaire, mixte et toutes les religions y sont mélangées. Patrick et son épouse organisent des travaux, font en sorte que l'école puissent fonctionner, et depuis la France, des parrainnages d'enfants sont organisés. Les fonds pour faire vivre cette école sont trouvés au coeur de Montélimar (par exemple le 28 janvier, un repas dansant est organisé à l'Espace Saint Martin, pour en savoir plus : mission.inde@orange.fr). Patrick Bayle aime la musique, il joue de la guitare, son premier professeur fut le père de Michel Petrucciani. Une guitare miniature achetée en 2007 est l'objet qu'il a choisi. C'est la reproduction en bois d’une guitare rêvée longtemps, achetée un jour. Au début de l'émission, je vous ai conseillé le livre "Petit abécédaire du rire et de ses environs" de Claude Meunier aux éditions du Seuil et le film de Clint Eastwood "Au-delà" qui est sorti hier en France. et Ninto A. Paris de Giovanni Occhipinti

photo_histoire
photo_histoire © Radio France
### ## Les liens [Mission-Inde](http://www.mission-inde.blogspot.com) L'école compte à peu près 400 enfants qui ont entre 6 et 13 ans....tout sur l'école de Ganjam, ses projets, son fonctionnement, les équipes pédagogiques etc.
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.