Fabien André
Fabien André © Radio France

Bonjour, Bien que n'étant pas éveillé à l'heure où vous prenez l'antenne en direct, j'écoute très régulièrem ent vos émissions en podcast, comme d'autres émissions, chroniques ou rendez-vous de cette station publique à laquelle je suis bien attaché. Je suis artiste; comédien de formation, metteur en scène, assistant à la mise en scène et directeur adjoint d'une compagnie professionnelle de théâtre implantée à Brest depuis 11 ans. Je fais du théâtre depuis l'âge de 7 ans et demi (commencé à Ivry dans l'atelier théâtral créé par Antoine Vitez), soit depuis un peu plus de 26 ans (oui, j'ai 34 ans), dont bientôt 15 ans en professionnel. Le théâtre est un art vivant qui est au coeur de mes préoccupations quotidiennes et qui reste bien contemporain, contrairement à ce que l'on veut parfois faire croire, sous couvert d'avancées technologiques qui le ringardiseraient. Je ne le crois pas, car la parole des poètes, des auteurs, des acteurs ensuite, interpelle le public, interroge le monde dans lequel nous vivons... Un rôle politique du théâtre et de l'art en général. Depuis deux ans, je suis délégué régional du principal syndicat d'employeurs du spectacle vivant, le SYNDEAC. Nous nous battons pour défendre la place de l'art et de la culture dans la société, le statut des artistes et pour préserver (et même développer) des moyens décents pour un service public de la culture dans notre pays. Autant dire que ce n'est pas une mince affaire par les temps qui courent, où le gouvernement néglige les valeurs non marchandes comme la culture. J'ai également contribué récemment à lancer en Bretagne le Comité de Réflexion et d'Action pour la Culture et la Connaissance (CRACC). Par ailleurs, je suis petit-fils de communistes. Des anciens résistants, dirigeants communistes et élus de différents échelons territoriaux. Morts depuis un peu plus d'un an (ma grand-mère) et deux ans et demi (mon grand-père), ils m'ont légué une conscience politique, un engagement de chaque jour, de chaque instant, pour la défense du bien commun, pour l'intérêt collectif. Avant qu'ils nous quittent, il y a quelques années (en 2004), j'ai tenu à recueillir leur témoignage, leur expérience, à rassembler dans un livre (imprimé à quelques dizaines d'exemplaires à compte d'auteur) leur parcours de vie, d'engagement, de responsabilités politiques, afin de garder une trace de ce parcours exceptionnel et de transmettre leur engagement aux générations suivantes. Une volonté citoyenne, historique, que leur départ a fait apparaître comme encore plus nécessaire... Voilà ce qui peut me résumer et ce qui, peut-être, peut représenter un intérêt pour vos échanges matinaux. Un jeune parcours artistique et citoyen qui se veut engagé... A bientôt, j'espère. Cordialement. Fabien André Une carte de Brest et de ses environs, la photo de ses grands-parents, un texte d'Alexandre Rabinel "Camarades Maudits", l'évocation de Cioran, des toiles de Klein, ce sont quelques points de repères dans ce jour tout neuf au coté d'un artiste. et Trésors Publics de Jack Souvant

Les références
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.