photo1
photo1 © Marcel Moratal
Montréal-les-Sources dans la Drôme est le village de Marcel Moratal. Il vit dans une maison que ses parents ont acheté après leur séjour à Lille. Ils revenaient du Maroc. Marcel est né à Fez. En 1978, il quitte la Drôme afin de venir faire des études de cinéma à Paris. Pour payer ses cours, il a fait plein de petits boulots dont placeur à l'Olympia. L'écriture théâtrale lui permet de trouver une place dans ce monde, elle devient nécessaire mais ne permet pas de vivre. Ses pièces sont écrites, jouées mais sans doute pas assez. En 1992, Marcel Moratal fuit Paris et retrouve sa maison familiale. Dans une vieille grange, il aménage "Le canard en bois", un cabaret théâtre qui accueille des spectacles de chansons. Avec ce projet, il réunit l'écriture, le jeu et les rencontres, il se sent vivant et utile ! C'est un cabaret théâtre résistant. Après les spectacles, des discussions autour d'un verre s'improvisent. Marcel est venu avec le tablier de sa mère : elle a un rôle important dans la vie du cabaret. Elle cuisine bien, évidemment. On s'éloigne de la Drôme avec la photo qui représente un groupe de berrichons lors d'une veillée, la vieille à roue pour danser la bourrée et le cercle pour marquer le lien nécessaire aux êtres humains. Il nous a parlé d'un livre d'Annie Lebrun : "Du trop de réalité" chez Stock, de sa dernière pièce, un monologue qui s'intitule "Est-ce que répandre du bleu c'est faire la mer? ou l'histoire d'un bleu à l'âme" aux éditions de l'Harmattan. Et en commançant l'émission je vous parle d'un documentaire, à voir absolument : "Les rêves dansants, sur les pas de Pina Bausch". Bonne écoute ! [Jack Souvant](http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/tresors-publics/) Une question au programmateur de Philippe MEYER, Thierrty DUPIN / ## Les liens [le cabaret théâtre de Marcel: Le Canard en bois](http://lecanardenbois.over-blog.com/)
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.