Alexandre Soroko
Alexandre Soroko © Radio France
_Bonjour, Je suis un auditeur inconditionnel de Radio France, principalement France Inter et France Culture, auquel je suis extrêmement attaché. C'est presque une relation affective, même si évidemment on ne peut pas aimer toutes les émissions et tous les producteurs. Mes préférés sont par exemple Marie-Pierre Planchon (quel extrême dommage que la météo marine à 20 h 03 ait disparu !), Kathleen Evin et la très regrettée Kriss mais aussi la génialissime émission Des Papous dans la Tête et toutes les émissions sérieuses mais passionnantes de France Culture (La Fabrique de l'Histoire, Concordance des temps et la plupart des émissions du week-end). C'est pourquoi j'aimerai beaucoup participer à votre émission ! J'imagine que vous avez besoin de quelques détails.Je m'appelle donc Alexandre Soroko, j'ai 32 ans et j'ai toujours vécu à Paris, sauf 5 ans à Francfort. Je suis passionné de Paris et de son histoire (j'organise des visites guidées historiques de quelques quartiers), j'aime beaucoup l'Allemagne et les Allemands, je voyage pas mal et je vais beaucoup au cinéma, même si je ne me qualifierais pas de cinéphile. J'ai fait une thèse en droit et en finance en France et en Allemagne, puis j'ai travaillé 4 ans à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) à intégrer les marchés européens du gaz en travaillant étroitement avec mes collègues européens et je suis maintenant analyste financier sur les entreprises européennes de l'énergie. Toutes ces expériences professionnelles ont été et sont passionnantes. Voilà, j'espère vivement que ce mail suscitera votre intérêt ! Bien cordialement, Alexandre Soroko_ Une précision quant à l'objet choisi par Alexandre Soroko : une mandarine dessechée qu'il a depuis 4 ans, une mascotte légère, dépouillée qui s'emporte partout. Elle est dure comme de l'écorce. et les **Trésors Publics** de [Jack Souvant](http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/tresors-publics/)
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.