A Villeurbanne, l'ancienne ministre socialiste tente de contrer la République en marche, une bataille dont la France insoumise et Les Républicains espèrent tirer profit.

A Villeurbanne, Najat Vallaud-Belkacem bat la campagne pour espérer glaner un maximum de voix et contrer la République en marche, qui a juré sa perte.
A Villeurbanne, Najat Vallaud-Belkacem bat la campagne pour espérer glaner un maximum de voix et contrer la République en marche, qui a juré sa perte. © AFP / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

Sur les marchés de Villeurbanne, dans la sixième circonscription du Rhône, l'ancienne ministre socialiste Najat Vallaud-Belkacem enchaîne les selfies, revendique ses valeurs. La candidate socialiste est à la recherche de voix, pour contrer La République en marche, qui a juré sa perte.

Najat Vallaud-Belkacem puise sa force dans le fait de "refuser de se soumettre" et qualifie Bruno Bonnell, le candidat REM, de "clone d'Emmanuel Macron".

Ce chef d'entreprise, proche de Gérard Collomb, découvre les joies d'une campagne électorale en sillonnant en voiture Villeurbanne. Mais doit déjà assumer les mesures impopulaires du chef de l'État, notamment la hausse de la CSG qui déplaît principalement aux retraités.

Bruno Bonnell, en campagne à Villeurbanne pour la République en marche, doit aussi assumer les mesures impopulaires d'Emmanuel Macron
Bruno Bonnell, en campagne à Villeurbanne pour la République en marche, doit aussi assumer les mesures impopulaires d'Emmanuel Macron © Radio France / Cyril Graziani

Mais en plus de la candidate socialiste, la REM doit aussi se méfier de Laurent Legendre, candidat de la France insoumise, pas peu fier du score de Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle. Avec 26,5% des suffrages, il talonnait alors Emmanuel Macron et ses 27%. Un score serré qui fait espérer au candidat insoumis un duel France insoumise - République en marche, lors du second tour de l'élection législative dans la circonscription.

Mais il y a aussi la candidate LR, Emmanuelle Haziza, qui ne craint ni la REM, ni la France insoumise. Son adversaire ? L'abstention. En 2012, près d'un électeur sur deux avait boudé les bureaux de vote de Villeurbanne.

Dans la 6e circonscription du Rhône, en plus des candidats cités dans cet article sont également investis : Mathieu GOUTTEFANGEAS (DVD), Zair MEZIANI (DIV), François DE VERGNETTE (DVG), Stéphane PONCET (Front national), Grégoire PRIVOLT (Extrême gauche), Camille CHAUCHAT (Extrême gauche), Abdel-Hakim BATACHE (DVG), André DUBOIS (Debout la France), Hervé MOREL (DVD), Béatrice VESSILLER (Écologiste), Mathieu SOARES (COM), Paul RYCKAERT (DIV), Christophe INIESTA (DIV), Christian DADAT (DIV), Claire LAINEZ (Extrême gauche).

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.