Marielle de Sarnez tente elle aussi d'obtenir un poste de député, au risque de perdre sa place au gouvernement. Elle est, du coup, la cible principale de ses concurrents.

Marielle de Sarnez lors de la passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron
Marielle de Sarnez lors de la passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron © Maxppp / Alexandre Marchui

Elle n'a pas l'investiture de La République en Marche, mais sur les tracts d'Armelle Malvoisin, on lit ces mots "la 11ème circonscription avec Macron"... Candidate presque à la dernière minute, elle se présente avant tout contre Marielle de Sarnez. Une dissidence dont ne se plaignent pas les autres candidats... Et notamment le député sortant, le socialiste et ex-frondeur Pascal Cherki.

La circonscription est ancrée à gauche, mais la droite pense qu'elle est gagnable dans une triangulaire. Le candidat Les Républicains, l'avocat Françis Szpiner est formel : les électeurs de droite et de l'UDI ne choisiront pas Marielle de Sarnez.

Marielle de Sarnez, elle, se sent portée par la vague Macron, et elle est persuadée que les électeurs veulent passer à autre chose, candidate dissidente ou non. L'inconnue, c'est l'affaire des emplois présumés fictifs du MoDem, qui pourrait porter un coup à son optimisme.

PARIS - Circonscription n°11

Sortant(e) : Pascal Cherki (SER)

Candidats investis : Laurent VINCIGUERRA (Extrême gauche), Cyrille NIOL (DVD), Hippolyte PETERS-DESTERACT (DIV), Armelle MALVOISIN (DIV), Bruno DE FROMONT (DVD), Anissa GHAIDI (COM), Miron CUSA (Écologiste), François DE GRAILLY (Debout la France), Luce CONDAMINE (DIV), Christian LAURUT (Écologiste), Elisabeth BASTON (Front national), Francis SZPINER (Les Républicains), , Jean-Roch SERGENT (UDI), Marielle DE SARNEZ (MoDem), Pascal CHERKI (Parti socialiste), Florentin LETISSIER (Écologiste), Jean-Pierre COULOMB (La France Insoumise), Marc AGENIS-NEVERS (DIV), Marielle BLANC-PERNIN (Écologiste), Anne BILLOËT (DIV)

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.