Dans cette circonscription de l'ouest parisien longtemps acquise à la droite, le candidat LR Gilles Boyer, ancien directeur de campagne d'Alain Juppé, n'y croit plus.

Le LR Gilles Boyer est distancé de plus de 25 points par le candidat de la République en Marche
Le LR Gilles Boyer est distancé de plus de 25 points par le candidat de la République en Marche © AFP / PATRICK KOVARIK

On l'a connu plus combatif. Le candidat LR Gilles Boyer, ancien directeur de la campagne d'Alain Juppé lors de la primaire LR en novembre dernier, vient de refuser le soutien du maire de Bordeaux pour le second tour.

Distancé de plus de 25 points par le candidat de la République en Marche, Jacques Maire, qui a bien failli être élu dès le premier tour des législatives, dimanche 11 juin.

"Beaucoup d'électeurs d'Emmanuel Macron souhaitaient lui donner une majorité"

Lucide mais sarcastique, Gilles Boyer n'y croit plus et va à l'économie. Il a annulé son meeting d'entre-deux tours, initialement prévu mardi dernier. Avec 10.000 voix de retard sur son adversaire, le coup est dur, mais le LR sait parfaitement là où sa campagne a coincé : "J'ai pu être considéré par les électeurs comme trop proche d'Emmanuel Macron pour certain, trop éloigné pour d'autres, ce qui fait que j'ai perdu des deux côtés. Beaucoup d'électeurs d'Emmanuel Macron souhaitaient lui donner une majorité."

Il s'agissait pourtant d'une circonscription facile à remporter, longtemps acquise à la droite. Mais la REM a placé ici un candidat clé. Jacques Maire ne le met pas en avant, mais avant d'être candidat sous les couleurs du mouvement d'Emmanuel Macron, il a aussi été le directeur de cabinet de Dominique Voynet, la ministre de l'Environnement de Lionel Jospin.

Fils d'Edmond Maire, l'ancien leader de la CFDT, le probable député a été investi dans cette circonscription de l'ouest parisien il y a seulement trois semaines, ce qui ne l'a pas empêché d'obtenir 48% des voix au premier tour. D'ailleurs, Gilles Boyer, lui, parle déjà de ce scrutin au passé.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.