Cette semaine, la rumeur se rend à Baltimore, où de violentes émeutes ont lieu depuis quelques jours. Et où circulent beaucoup … de fausses informations

Ces émeutes sont les plus violentes aux Etats-Unis depuis les manifestations à Ferguson dans le Missouri
Ces émeutes sont les plus violentes aux Etats-Unis depuis les manifestations à Ferguson dans le Missouri © MaxPPP

Nous sommeslundi après-mid i, les émeutes viennent d’éclater, suite au décès d’un jeune noir , après une interpellation policière musclée.

Une information circule rapidement, dans les médias américains : « 7 policiers blessés dont un très gravement. Il serait entre la vie et la mort. »

Une information très importante d’autant qu’elle demeure imprécise . Comme c’est souvent le cas de ce genre decontexte, il y a plusieurs sources d’informations : hospitalières, policières, ou de simples témoins .

Finalement, ce sont les policiers de Baltimore eux-mêmes qui vonttrès rapidement donner les informations précises.

Dans ce contexte d’émeutes, il est parfois difficile de faire la part du vrai et du faux.

Quelques jours plus tard , dans cette ambiance toujours échauffée, une nouvelle information parvient aux correspondants sur place.

Il paraîtrait que les membres des gangs de Baltimore, qui se font habituellement la guerre, ont l’intention de participer ensemble à l’appel au calme général, pour mettre fin aux émeutes.

Une information reçue avec prudence

Lancée sur les réseaux sociaux, l’information prend petit à petit de l’ampleu r. Certains policiers s’en méfient et pense à un piège...

Trop grosse pour être vraie , l’information a toutes les apparences d’une rumeur . Etpourtant

Entre les informations qui paraissent fausses mais se trouvent finalement être vraies, et les rumeurs très plausibles qui sont finalement fausses… A Baltimore, on prend plus que des pincettes pour démêler le vrai du faux.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.