Il est tout petit, tout innocent et pourtant … il aurait été fabriqué par la NSA pour espionner des millions de familles américaines. C’est le jouet populaire américain « Elf on the shelf ». Une rumeur paranoïaque en guise de conte de Noël.

Elf on the shelf
Elf on the shelf © Radio France / DR

On lui donnerait le bon dieu sans confession avec ses petits yeux bleus, son sourire en coin et son petit bonnet de Père Noel. N'est-il pas mignon ?

Mais comment parler de ce jouet sans parler de sa légende ? Elle naît dans un livre pour enfants paru il y a une dizaine d'années aux Etats Unis. Cet elfe serait en fait un espion du Père Noel. Chaque jour, il vérifie que les enfants sont sages et chaque nuit … il repart, direction ... le Pôle Nord pour faire son compte rendu. Et le lendemain matin … le voilà de retour chez vous … chaque jour à une place différente pour observer le comportement de vos enfants !

Mais depuis plusieurs Noël, la rumeur se développe. L'elfe serait en fait truffé de caméras et fabriqué par la NSA. Une rumeur dont s'est fait l'écho le Duffel Blog, un blog satyrique.

Depuis le scandale des écoutes des services de renseignement américains … et bien les rumeurs sur l’espionnage se multiplient.

Rumeur bien évidemment fausse … mais quand on sait que le jouet a été vendu à plus de 6 millions d’exemplaires en moins de 10 ans … forcément ça a de quoi faire peur !

Et cette peur de l’espionnage, comme on la développe chez Orwell par exemple, c’est un ingrédient classique dans la fabrication des rumeurs, explique l’universitaire Pascal Froissart.

Ca fait partie de tous ces thèmes anciens, brassés en permanence par le folklore et l'industrie culturelle. C'est un jeu sur la peur. Et ça pourrait être vrai. C'est pour ça que ça prend de l'ampleur, c'est que c'est probable !

Effrayant et crédible, ce sont donc deux ingrédients compatibles avec une rumeur… D’accord. Mais au-delà de la rumeur, ce jouet pose d’autres problèmes…

Derrière cette rumeur … il y a une vraie question idéologique. C’est celle de l’acceptation d’une société surveillée. Même si la NSA n’a rien à voir avec cela, on fait quand même croire à l’enfant que le père Noël le surveille. Et faire ça à un jeune enfant c’est inadmissible pour la psychanalyste Claude Halmos.

C'est un jouet que je trouve dangereux car il représente une trahison pour l'enfant. Il est espionné en permanence, ce qui est insupportable à vivre pour un être humain. Et là c'est du dressage, c'est carrément anti-éducatif !

Rassurez-vous, ce jouet n’a pas encore franchi nos frontières … Vous pouvez donc dormir tranquille, personne … pas même un elfe … ne vous observe !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.