Photomontage diffusé par la première chaine de télévision russe
Photomontage diffusé par la première chaine de télévision russe © Capture d'écran de 1tv.ru.

Souvenez-vous le 17 juillet dernier : le vol MH17 de la Malaysia Airlines, s’écrasait dans l’est de l’Ukraine, près de la frontière russe. De là, toute une série de rumeurs. Ukrainiens et pro-russes s’affrontent. Chacun des deux camps accuse l’autre. On ne sait plus qui croire. Mais en la matière, mieux vaut ne pas se fier à la télévision publique russe … Elle affichait, y a quelques jours, une photo exclusive… des secondes précédant le crash.

►►► Regardez la première chaîne de télévision russe, sur le vol MH17 :

Ce document montre une image satellite, avec un avion de chasse ukrainien, qui tire un missile sur le boeing malaysien. L’image est tellement nette qu’on aperçoit même la fumée blanche formée par le missile. Sauf, sauf que… vous vous en doutez peut-être,cette photo n’est qu’un montage … Edmond Huet, spécialiste en armement, relève point par point les erreurs de ce faux document :

Une armée de trolls... à bas coût

Que des fausses rumeurs courent sur Internet, on peut le comprendre, on le voit chaque semaine. Mais là, c’est une télévision publique ! Les rumeurs sont du pain béni pour l’Etat russe, et ses médias qui, à écouter Edmond Huet, spécialiste en armement, a un appareil de propagande bien huilé.

Et ça marche ! Car ces opérations de propagande sont relayées en masse sur Internet . Des relais qui n’ont rien de gratuit car on sait, effectivement, que des jeunes sont payés pour écrire des messages en faveur du Kremlin. Ils envahissent les réseaux sociaux.Ils reçoivent 36 dollars pour écrire jusqu’à 100 commentaires par jour sur Internet. Propagande, donc, plutôt bon marché…

►►► LIRE AUSSI : Quand le Guardian fait face à une armée de trolls

Extraits choisis d'internautes qui préfèrent en rire :

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.