En direct du Festival d'Avignon : dans les rues d'Avignon, la vie du Festival et de tout ce qui paraît presque surréaliste aujourd'hui a repris. Mais surtout, il court une rumeur d'espoir. On croit à la puissance d'une pièce de théâtre, à un public, à la rencontre, et à ce que cela pourrait changer.

Le directeur du Festival d'Avignon Olivier Py, la comédienne et cinéaste Nicole Garcia et l'autrice Lola Lafon
Le directeur du Festival d'Avignon Olivier Py, la comédienne et cinéaste Nicole Garcia et l'autrice Lola Lafon © AFP / Boris Horvat, Bertrand Guay et Joël Saget

Olivier Py

Olivier Py est l’actuel président du Festival d’Avignon, de 12h à 2h du matin, il a fait du Festival une utopie nécessaire, et des pièces de sa programmation des briquets tempête dans le tumulte des temps. Virtuose de la dramaturgie, il nourrit ses œuvres théâtrales de pensée critique : sa version du monument Hamlet jouée au festival est non seulement un feuilleton mais un dialogue entre les penseurs, de Lacan à Marx en passant par Wittgenstein. Il a choisi de nommer cette édition 2021 du festival d’Avignon « Se souvenir de l’avenir ».

L'imprescrit va être notre horoscope pour les années qui viennent. Et probablement que la jeunesse le sait mieux que ma génération.

Nicole Garcia

Nicole Garcia joue pour la première fois seule sur scène dans un texte qui je la cite « l’affole », Royan, de Marie Ndiaye, monologue incandescent écrit pour elle par l’auteure de Trois femmes puissantes. Elle dit qu’elle est devenue actrice parce qu’elle avait été bâillonnée dans le silence de son adolescence, et cinéaste, à 40 ans, parce qu’avec la réalisation on peut « inventer son propre monde ».

  • Royan, mise-en-scène de Frédéric Bélier-Garcia, adapté du roman de Marie Ndiaye, avec Nicole Garcia, du 22 au 25 juillet au Festival d'Avignon 2021

La puissance et la fragilité peuvent cohabiter dans une même identité, dans une même personne, à des moments différents, selon des situations différentes. 

Lola Lafon

Lola Lafon est romancière et musicienne, dans ses livres elle suit des trajectoires féminines heurtées et toujours ambigües, à Avignon elle joue seule en scène, aussi, un texte qui pourrait être le sien Le Mur invisible de Marlen Haushofer, rédigé en 1962 par l’autrice dans sa cuisine. Il y est question d’un monde effondré et de celui que l’on s’invente.

  • Le Mur invisible, pièce de Lola Lafon et Chloé Dabert, adaptée du roman de Marlen Haushofer, du 21 au 23 juillet au Festival d'Avignon 2021

Je me méfis de l'héroïsme. L'expression "femme puissant" me gêne. Qu'est-ce que ça fait à celles qui ne sont pas puissantes ? La promotion d'une puissance, d'un héroïsme... je trouve cela écrasant.

_______________________________________________________________________________________________________

Extraits :

  • Hamlet à l'impératif !, pièce d'Olivier Py, pour le Festival d'Avignon 2021
  • Royan, mise-en-scène de Frédéric Bélier-Garcia, adapté du roman de Marie Ndiaye, avec Nicole Garcia, au Festival d'Avignon 2021
  • Le Mur invisible, pièce de Lola Lafon et Chloé Dabert, adaptée du roman de Marlen Haushofer, au Festival d'Avignon 2021

Programmation musicale :

  • Jacques – Vous
  • Michelle – Fyo
  • Dominique A – A nous la lumière
Les invités
Programmation musicale
  • JACQUESVous (version clip)2021
  • Michelle
    MichelleFYO2021
  • DOMINIQUE A
    DOMINIQUE ARendez-vous2012
L'équipe