Le lit deGeorges Lacombe (entre 1894 et 1896)

Georges Lacombe sculpte dans le noyer quatre panneaux de lit dont L'Existence (le plus ésotérique) en tête de lit; La Naissance (le plus audacieux) en pied de lit et sur le côté L'Amour et La Mort . Une facture qui fait penser à Gauguin et qui ne manque pas de nous surprendre par son caractère à la fois cru et énigmatique.

Maxime PAZ

Références bibliographiques

  • Salmon, Blandine: Georges Lacombe (sculptures, peintures, dessins) . Paris, Ch. et A. Bailly, 1991.

  • Ansieau, Joëlle et Gendre, Catherine: Georges Lacombe . Versailles, Musée Lambinet, 1984.
Georges Lacombe - L'Amour, la Mort
Georges Lacombe - L'Amour, la Mort © RMN (Musée d'Orsay) / Gérard Blot /Christian Jean
Georges Lacombe - La Naissance
Georges Lacombe - La Naissance © photo musée d'Orsay / rmn / georges Lacombe
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.