Hésiode et la Muse de Gustave Moreau
Hésiode et la Muse de Gustave Moreau © photo musée d'Orsay / rmn

Hésiode et la Muse

de Gustave Moreau

(1891)

Le berger est la figure emblématique de la Grèce antique. Les Muses choisissent l'un d'entre eux, Hésiode, pour lui révéler l'origine des dieux et de l'univers. Ainsi doté de l'inspiration, c'est en chantant avec sa lyre qu'Hésiode révèle ces mystères à ses semblables et devient poète.

Gustave Moreau, grand connaisseur de la Théogonie d'Hésiode, restitue ce mythe, non pas avec des mots, mais avec des couleurs et de l'imagination.

Maxime PAZ

Références bibliographiques:

  • MATHIEU Pierre-Louis, Tout l'œuvre peint de Gustave Moreau . Paris, Flammarion, 1991.
  • Galeries nationales du Grand Palais , Gustave Moreau, 1826-1898 , 29 septembre 1998-4 janvier 1999, Paris, Réunion des Musées Nationaux, 1998.
  • Hésiode, Théogonie ( introduction de Antoine Nguidjol), Paris : l'Harmattan, DL 2008.
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.