Alain Mercuel, psychiatre à l'Hôpital Sainte-Anne, nous emmène cette semaine du côté du Canal Saint Martin à Paris, pour poursuivre notre réflexion autour de la souffrance psychique des Sans-Abri. Tous les soirs au bord du canal, des réfugiés principalement afghans, attendent une navette gratuite qui les conduit dans un foyer d’hébergement , "La Boulangerie" pour y passer la nuit à l'abris.

Un arrêt de Bus tout ce qu’il y a de plus banal, mais aussi un point de ralliement pour ces gens dispersés qui n’ont pas eu d’autre choix que de quitter leur pays et leurs familles…

Nous y avons croisé Moradi qui vient tous les soirs rencontrer son ami d’infortune.

Alain Mercuel nous explique qu’à la souffrance du dénuement s’ajoute celle liée à l’exil, Une sorte d’exil sans royaume, une succession de deuils qu’ils doivent vivre et qui sont liés aux déracinements mais aussi à une forme de désenchantement…

La souffrance psychique des sans-abri
La souffrance psychique des sans-abri © Radio France
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.