Laurent Bègue, professeur de psychologie à Grenoble a accepté de jouer le jeu de

l'« Happy Hour », un jour de semaine, à l’heure où l’on quitte le travail et où l’on ne rentre pas forcément tout de suite chez soi.

Cette fameuse « Happy Hour », une heure heureuse à moindre coût. Un moyen pour les bars d’attirer les clients aux heures creuses et une parenthèse pour le consommateur après une journée de labeur…

Qu’est ce qui se cache derrière cette opération de séduction ? Boit-on différemment entre amis, entre collègues ?

Laurent Bègue décortique ce rapport complexe que nous entretenons avec la pinte de bière ou le ballon de rouge… et pointe subtilement les risques de certains comportements addictifs…

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.