Le psychanalyste Jean-Pierre Winter nous emmène dans son cabinet qui jouxte une cour d'école de récréation... Il y règne un certain désordre assumé, mais également une logique et finalement une atmosphère propice à la réflexion, à la confession, à la libération de la pensée... Notre posture, notre organisation apparente, notre confusion affichée va également influencer notre interlocuteur.

Jean-Pierre Winter nous explique que l'ordre et le désorde, peuvent faire bon ménage et marquent les temps de la vie. Comment convaincre un adolescent de ranger sa chambre ? Comment apprendre à un enfant de respecter certaines règles de vie ? Le désorde abyssal tout comme l'ordre excessif peuvent freiner la créativité et entraver la pensée. L'idéal : un mélange des deux, un cocktail savamment dosé !

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.