Nous retrouvons le neurologue, psychiatre Boris Cyrulnik au théâtre du Trianon, dans le quartier de son enfance, non loin de Pigalle et du Sacré Cœur, pour évoquer la résilience...

La résilience est un long processus de réparation, une longue renaissance.

Après une grande souffrance ou un choc violent qui nous a laissé littéralement "K.O" psychiquement, il arrive comme par miracle que nous parvenions à nous relever.

Mais cette réparation ne tient pas du miracle, il s'agit d'un travail de longue haleine qui est à la portée de tous. Le point de départ d'une résilience réside dans la volonté farouche de prendre son destin en main, nous explique Boris Cyrulnik. La volonté, l'entourage réconfortant, les bonnes rencontres au bon moment sont des déclics essentiels.

Ces moments, ces rencontres doivent être provoqués. S'isoler, se laisser stigmatiser et victimiser sont des pièges dans lesquels il ne faut pas tomber.

Et surtout, insiste Boris Cyrulnik, efforçons-nous d'être l'auteur unique de notre récit intime...

Boris Cyrulnik
Boris Cyrulnik © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.