Véritable socle de l’économie locale, le peuplier génère en France des milliers d’emplois non délocalisables. Pourtant, malgré ses atouts uniques, on ne plante aujourd’hui que 750 000 plants de peupliers par an, soit la moitié des besoins en bois pour les années à venir. Ce déficit de plantation conduit la filière populicole vers une pénurie généralisée à partir de 2019-2020… donc dans à peine 6 ans. Le besoin sera alors supérieur à la ressource disponible. Le manque de ressource se creusera ensuite pour atteindre un déficit de l’ordre de 500 000 m3/an à partir de 2025, créant une pénurie colossale menaçant nos industries.

Conseil national du Peuplier
Conseil national du Peuplier © Radio France / Hervé Pauchon

Face à cette baisse des plantations de peupliers, le Conseil national du peuplier (CNP) estime qu’il est grand temps de préparer l’avenir, de se remobiliser autour de la populiculture afin de retrouver un rythme de plantation suffisant pour faire face aux demandes futures.

Le Conseil national du peuplier est une interprofession représentant la filière populicole. Ses membres représentent chaque maillon de la filière : pépiniéristes, populiculteurs, transformateurs.

Le Conseil a pour principales missions :

  • l'organisation de la filière populicole ;
  • la représentation de la populiculture française en France et à l'international, auprès de la Commission internationale du peuplier ;
  • la connaissance des sylvicultures et l'amélioration de laqualité du bois ;
  • la lutte contre les maladies du peuplier ;
  • la promotion de l'emploi du peuplier ;
  • la gestion durable des peupleraies.

Ce premier avril 2014, il organisait une Conférence de presse intitulée "Le Peuplier, une richesse pour l'avenir".

Conférence de presse | Le Peuplier, une richesse pour l'avenir
Conférence de presse | Le Peuplier, une richesse pour l'avenir © Radio France / Hervé Pauchon
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.