Grève devant les hotels Campanile et Première Classe
Grève devant les hotels Campanile et Première Classe © Radio France

Devant les hôtels Campanile et Première Classe du groupe Louvre Hôtels, certains syndicats ont organisé une grève dans le but de pouvoir résister le temps nécessaire pour obtenir une révision des conditions de travail des femmes de chambre.

Par le biais d'un détournement de la loi de 1978 qui a rendu illégal le fait de payer les gens à la tâche, il est demandé aux femmes de chambre de nettoyer les chambres de ces hôtels à des cadences infernales pour un salaire au ras des paquerettes : 1,80 € / chambre.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.