L'exposition Fusillé pour l'exemple proposée gratuitement par la Ville de Paris dans le cadre du Centenaire de la Grande Guerre nous entraîne dans l'envers du décor de la guerre, au cœur de la justice martiale, pour commémorer la mémoire des "fantômes de la guerre", ces soldats français fusillés par l'armée.

Alors que la scène médiatique, et publique, considère les 650 fusillés pour l'exemple comme de véritables victimes, assimilées aux mutins de 1917, l'exposition propose de revenir sur le destin de dizaines d'entre eux, en accentuant les apports scientifiques et historiques.

Présentée dans le cadre de la Mission Centenaire 14-18, elle rend compte d'un état de fait mais revient aussi sur la société en temps de guerre. Polémique, voire embarrassante, l'existence de fusillés renvoie-elle au dysfonctionnement de la justice militaire ?

Thérèse Bisch - Exposition Fusillés pour l'exemple
Thérèse Bisch - Exposition Fusillés pour l'exemple © Hervé Pauchon

Rencontre aujourd’hui, avec une artiste, un petit bout de femme plutôt énergique, Thérèse Bisch, qui offre sa vision des épisodes de l’Histoire à travers des tableaux, une histoire qui la fascine. Mais la paix demeure son sujet de prédilection.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.