Dix jours après l'accessibilité d'un terrain municipal mis à disposition des migrants de Calais, la «nouvelle jungle», comme ils l'appellent, a surtout des airs de grand barnum. Des centaines d'abris de fortune sont en construction: cabanes, tentes, cases africaines, constructions en dur… Preuve que la communauté est en voie de sédentarisation sur ce Sangatte à ciel ouvert, une église orthodoxe, une mosquée, deux restaurants et quatre épiceries fabriqués de bric et de broc ont été édifiés.

Salam
Salam © Hervé Pauchon

Les migrants participent aux travaux, aidés par les bénévoles.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.