Hier 3000, plus de 6000 aujourd'hui, le mouvement des Travailleurs Sans Papiers, loin des grandes messes médiatiques, prend du terrain. Depuis mi-octobre, ils se sont mis en grève pour réclamer leur régularisation. Parmi-eux, de nouveaux visages : ceux des femmes. Elles sont chinoises, africaines, ou encore maghrébines et tiennent à faire entendre leurs voix. ...Ils paient des impots, cotisent à la Sécurité Sociale, travaillent dans le privé et dans le Public... et ne désirent que des papiers, pas la nationalité française, des papiers ! Un combat simple... ça fait pas vagues, ça bosse! . La sagesse Tonie Marshall est a méditer !

L'équipe

Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.