Un quart d’heure avant la fin d'un monde
Un quart d’heure avant la fin d'un monde © Hervé Pauchon

Quel monde prélude à une catastrophe ?

Durant l’été 1914, le fauve provençal André Sivade, marié à une Autrichienne, peint un tableau représentant une végétation luxuriante, une route calme, la volupté d’une halte avec jupe longue, ombrelle et canotier. C’est, vulnérable, l’insouciance. Le 28 juin 1914, l’assassinat du Grand-Duc plonge l’Europe dans la Première Guerre mondiale. À partir de l’huile sur toile exécutée par André Sivade à un instant très particulier, 14 artistes actuels transcrivent leur vision d’un monde qui finit tandis qu’une catastrophe arrive, lors d'une exposition à la Galerie Route. La suite, elle est à écouter …

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.