La « Galerie des dons » du musée de l’Histoire de l’immigration a été officiellement ouverte lors de la dernière Nuit des musées, le 17 mai 2008, après qu’une vitrine consacrée à Luigi Cavanna (père de l’écrivain François Cavanna) soit restée jusque-là un exemple emblématique de son principe.

La « Galerie des dons » du musée de l’Histoire de l’immigration
La « Galerie des dons » du musée de l’Histoire de l’immigration © Hervé Pauchon

Le mardi 1er avril 2014, la nouvelle Galerie des dons a ouvert ses portes au Musée de l'histoire de l'immigration. Elle accueille des nouveaux parcours de vie qui s’inscrivent dans l’histoire de l’immigration en France. Ces parcours sont présentés au travers des donations d'objets et des témoignages.

La « Galerie des dons » du musée de l’Histoire de l’immigration
La « Galerie des dons » du musée de l’Histoire de l’immigration © Hervé Pauchon

Les objets « souvenirs » de ce que l’on quitte (la photographie de la famille, la fiole remplie de la terre du village), les objets religieux ou profanes, les ustensiles, les aliments qui rythment le quotidien que l’on entend conserver, sont autant de clefs qui permettent d’entrer dans l’intime et ses ressorts tout en faisant converger ces différents destins vers des préoccupations communes et finalement universelles, permettant ainsi d’écarter la tentation d’une lecture culturaliste de l’histoire de l’immigration. Cette deuxième vie des témoins matériels (photographies, archives personnelles, objets) augure d’une nouvelle charge affective et symbolique à leur égard car Inscrit à l’inventaire du musée de l’Histoire de l’immigration, ce regroupement d’objets personnels et familiaux, de natures et de provenances différentes, trouve alors une unité, une cohérence, en devenant collection nationale.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.