Au 1er mars, 2 209 femmes, exactement, étaient incarcérées, soit 3,23% des détenus, réparties dans un petit tiers des prisons françaises. C’est peu, et on n’en parle pas beaucoup.

Leurs conditions de détention posent pourtant des problèmes particuliers : elles sont souvent emprisonnées dans des quartiers de prisons faits pour les hommes, sont comme eux éloignées de leurs proches, notamment de leurs enfants, ont moins d’accès encore à la formation, au travail et aux activités. Ce qui génère une spécificité des pathologies, en matière de taux de suicide, d'automutilations ou de troubles psychiatriques.

le Théâtre de la Tempête, à la Cartoucherie de Vincennes
le Théâtre de la Tempête, à la Cartoucherie de Vincennes © Hervé Pauchon

Hervé Pauchon s'est rendu le dimanche 18 mai, au Théâtre de la Tempête, à la Cartoucherie de Vincennes, pour une soirée consacrée au sort des femmes en prison.

Tout cela autour d’un spectacle, Misterioso-119, avec Laurence Renn-Penel et Jean-Pierre Worms, sociologue, ancien député et responsable associatif, et plusieurs associations qui ont souhaité, en marge du spectacle, attirer l’attention du public, et au-delà, sur la situation des femmes détenues et les difficultés spécifiques qu’elles rencontrent.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.