Sages-femmes en colère
Sages-femmes en colère © Radio France

Oui, les sages-femmes sont en colère car elles s’estiment "invisibles" et souhaitent que leur profession soit au cœur du système de soins en tant que praticien de premier recours pour la santé des femmes. On ne pense pas à elles en premier lieu alors qu’elles pratiquent les accouchements depuis des millénaires.

Elles sont en colère parce que depuis un bon moment on ne les entend pas, pourtant, elles le crient haut et fort "nous ne sommes pas des assistantes gynécologues mais une profession à part entière".

En attendant, pour soutenir le mouvement des sages-femmes, une pétition est en ligne et même si elles ont franchi une étape lors de leur rencontre avec la ministre Mme Marisol Touraine, celle de la place de la sage-femme en tant que premier recours (c’est-à-dire le référent médical pour le suivi des femmes), a été évoquée, une de leurs deux principales revendications, elles se mobilisent de nouveau le 19 novembre, pour le statut de personnel médical hospitalier et la formation initiale autonome.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.