Mama Fanta est Malienne, elle est arrivée en France à l'âge de 16 ans. Mama Fanta est une femme libre. C’est une femme qui a su échapper au carcan des traditions, en devenant économiquement indépendante. Elle a créé sa propre activité : une buvette ambulante.

le Théâtre de la Tempête, à la Cartoucherie de Vincennes
le Théâtre de la Tempête, à la Cartoucherie de Vincennes © Hervé Pauchon

Au théâtre de la Cartoucherie de Vincennes où s'est installé le Théâtre du Soleil, Fanta est la reine du gingembre. Depuis 17 ans, elle accompagne la troupe à travers le monde et vend ses jus pendant les entractes. Attention, c’est une petite entreprise, déclarée et elle aimerait bien aller plus loin comme faire la mise en bouteille.

Des rêves plein la tête elle en a, Mama Fanta, depuis qu'elle a croisé la route d'une autre femme : la metteure en scène Ariane Mnouchkine, fondatrice du Théâtre du Soleil.

C'était en 1996 à l'église Saint-Bernard. Elles y ont soutenu ensemble le combat des sans-papiers. L'artiste a donné un coup de pouce à Fanta Koïta pour monter sa buvette. Une belle aventure pour cette Malienne, arrivée à 16 ans dans l'Hexagone. Des petits boulots, deux divorces et neuf enfants à élever ont fait d'elle une femme libre. Une rebelle aussi. Un qualificatif qu'elle revendique.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.