[scald=11999:sdl_editor_representation] Depuis des années José, Bebert et tous leurs copains cultivaient salades, tomates, figues et carottes à deux pas du périph. 41 parcelles d'un petit paradis qu'ils entretenaient au coeur d'une zone industrielle. Avec la fermeture du site le 16 octobre et la disparition des "jardins ouvriers", une partie de la mémoire de Saint-Ouen disparait . Fini les week-end ''à la campagne" le nez en l'air et les pieds dans la terre. Fini les joyeux déjeuners sur l'herbe avec les rires des copains . Les lopins de terre devenus constructibles, l'herbe n'a plus qu'à étouffer sous le béton ! José et les autres ont nettoyé une dernière fois les outils , fermé les cabanes et... sourient pour ne pas laisser venir le chagrin !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.