Le 22 août 1896, Séraphin accueille aux Jardins des Plantes un bébé hippopotame venu d'Afrique. Le gardien bichonne l'animal, en lui administrant quinze litres de lait de chèvre par jour. Au bout de huit mois, Kako pèse 200 kilos et se porte comme un charme. Les années passent et le public se presse désormais pour le regarder faire son show dans son enclos. Quand l'animal est de belle humeur, il baille en découvrant ses deux gigantesques canines. En 1903, au lendemain du bal du 14 juillet, l'idylle entre le gardien et son protégé prend fin tragiquement : Kako, dans un mauvais jour, bouscule Séraphin qui tombe à terre et succombe à ses blessures.

Kako l’hippopotame
Kako l’hippopotame © Hervé Pauchon

Emmanuelle Polack s'est inspirée d'un terrible fait divers qui s'est produit aux Jardins des Plantes à Paris au siècle passé. A l'époque, nous relate Michel Saint Jalme, l'actuel directeur de la ménagerie du Jardin des Plantes dans la préface de l'ouvrage, tous les animaux ou presque étaient capturés dans la nature. Kako ne faisait pas exception. Dès lors, on imagine aisément les risques que comportait le métier de gardien de zoo … Séraphin en a fait l'amère expérience. Pour illustrer cette histoire vraie, Barroux mixe les genres (dessins, photos, collages) avec audace et originalité.

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.