on efface rien ...
on efface rien ... © France Culture

Gilles Davidas aime créer des images pour l'auditeur, car la radio, c'est comme une sorte de télévision débarrassée de son parasite image, comme disait l'autre ...la télé donne une image pour des millions de téléspectateurs, la radio a autant d'images que d'auditeurs. La radio fait "travailler" l'imaginaire, donne à rêver. Lui, l'a fait.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.