Pour installer les services administratifs de l’AP-HP, le choix a été de faire disparaître les lits des urgences de l’Hôtel Dieu qui accueillent pourtant 45 000 personnes par an.

Le plus vieil hôpital de Paris va se transformer en un centre de tri des patients qui seront redirigés vers d’autres services.

La grogne monte contre cette restructuration due à une juteuse opération immobilière : la vente du siège parisien de l’AP-HP.

Que pense Monsieur le directeur ?

La fermeture de l'Hôtel Dieu
La fermeture de l'Hôtel Dieu © Hervé Pauchon
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.