«Je ne représente pas toutes les personnes »
«Je ne représente pas toutes les personnes » © Radio France

La sclérose en plaques modifie radicalement le quotidien des femmes et des hommes. Après le diagnostic, ils doivent faire face au fait qu’ils sont malades, qu’ils doivent être suivi régulièrement et consulter des spécialistes et que leur maladie, du fait de son caractère évolutif pourra entrainer une réduction de leur mobilité. Face à de tels changements, dans le quotidien, il est normal que les malades soit troublés psychologiquement, se sentent perdus et éprouvent des sentiments qui peuvent les conduire à la dépression.

> La Fondation ARSEP

> ColèresS Planquées et Dorothy Shoes

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.